HAÏKUS AU FIL DES JOURS

 Haïkus invités

[1]  [2]  [3]  [4]  [5]  [6]  [7]  [8]  [9]  [10]  [11]  [12]

Accueil des haïkus invités

Damien GABRIELS

(mise en ligne : 10/11/2007)

Haïkus extraits de l’Anthologie « Dix vues du haïku »

(36 haïkus de  chacun de 10 membres actuels et anciens du Conseil d'Administration  de l'AFH)

  Édition Association Française de Haïku – 2007

 
 
 
matin naissant
sur le flanc du pigeon
ouvrir l'agenda
 
la lune est ronde
le ballon passe d'un pied
à l'autre
Micheline Beaudry
 
 
elle se lèche l'index
la vieille dame
puis tourne une page du var matin
 
ses longs cheveux noués
son front
ses seins
André Duhaime
 
 
à la tombée du soleil,
les ombres s'allongent
derrière les tombeaux
 
horloge arrêtée
dans la salle d'attente croissent
les fleurs du papier peint
Klaus-Diether Wirth
 
 
Bien câblée au monde
- ne pas débrancher sous peine
d'électrocution
 
Tortue impassible
grignote un bout de salade
- redevient caillou
Catherine Belkhodja
 
 
dans le vieux sorbier
des grappes rouges enneigées
volée de gros-becs
 
parc du centre ville
parmi les sacs de poubelle
un sans-abri dort
Claude Rodrigue
   
 
cerisier en fleurs -
une jeune fille retouche
son rouge à lèvres
 
les journées raccourcissent
elle fait mijoter la soupe
un peu plus longtemps
Jessica Tremblay
 
 
Marchant près du lac
un coup d'oeil en arrière     deux
non rien rien du tout
 
Jeter un coup d'oeil
au ciel          la lune est là
bon bon ça va
Jean Antonini
 
 
ménage du printemps -
par la fenêtre des nuages
pêle-mêle
 
lune pleine -
tes mains sur ma peau font
des ombres chinoises
Angèle Lux
 
 
Les choucas
agglutinés sur la nef
avant l'angélus
 
Dégel
Le babil des gouttières
et des mésanges
Henri Chevignard
 
 
Armagnacs -
après le cinquième
la lune plus ronde
 
cimetière de guerre
quatre gamines boudeuses
sous la pluie
Serge Tomé
 
   
 
Haïkus extraits de "Prendre corps ou l'envers des mots" d'Antoine de Vial - Éditions L'Harmattan - 2007
 
 
Le vent de mars
Est tendre
A l'épine noire en fleur
 
 
Moissonneurs de midi
Disloqués à l'ombre
Des tracteurs
 
 
L'encre d'un jour d'été
A séché :
L'atlas est ouvert
 
 
Entre les biefs
L'eau parfois
S'empare du ciel
 
 
Dans ta chambre vide
Je pèle une pomme
Juste cueillie
 
 
La bise délivre
Du joug des insectes
L'érable s'ouvre les veines
   
La demi-lune a choisi
L'arbrisseau le plus sec
Pour se pendre
 
 
Le saule d'hiver
Calligraphe
Souple et triste !
 
 
Quel bonheur
Pour l'arbre mort
De voir bouger son ombre !
 
 
Les peupliers
S'inventent
Des généalogies de rivières
 
 
Au vent du petit jour
Le pin secoue
Sa dernière étoile
 
 
A tâtons
Dans les menthes :
L'aube



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement