HAÏKUS AU FIL DES JOURS

 un choix de mes haikus pour juin 2004

Damien GABRIELS

entre les maisons
une bande de ciel rose –
le café qui passe
 
 
 
caniveau –
dans les fleurs de cerisiers
traîner le pas
 
 
 
parking en sous-sol –
des pétales de cerisiers
sur une voiture
 
 
 
goutte de café
séchée sur la table froide –

fin de week-end

 

matin d’école –
les plis de l’oreiller
sur sa joue
 
 
 
lueur des réverbères –
un chat traverse la rue
au ralenti
 
 
 
quelques haïkus
avant d’éteindre la lampe
- déjà rêver …
 
 
 
départ matinal –
sur la porte du garage

l’ombre des iris

 

le roulement d’un train
sur le pont du canal –
un héron s’envole
 
 
 
clapotis de l’eau –
la radio d’un pêcheur
en sourdine
 
 
 
au bout de la ligne
un nœud d’herbes ruisselantes :
juron du pêcheur !
 
 
 
pêcheur assoupi –
un caneton curieux
autour du flotteur
 
 
 
au loin une ferme –
silhouettes mutilées

de grands peupliers

 

 

 

Copyright - Damien Gabriels (mai 2004)

 

 

 

 
     
aube – une abeille
visite toutes les fleurs
du rhododendron
 
 
 
vent de mai –
le parfum des aubépines
le long du canal
 
 
 
là où les eaux usées
rejoignent le canal
une touffe d’iris jaunes !
 
 
 
pluie de printemps –
un merle fait provision

de vers de terre

 

dos à la marche du train –
découvrir le paysage
à reculons
 
 
 
entre l’autoroute
et la voie ferrée
un champ de colza
 
 
 
l’ombre du TGV
monte et descend
le long du talus
 
 
 
le crissement des freins
avant l’entrée en gare –
fin de voyage
 
 
 
sortie de métro -
le soleil dans le feuillage

des platanes !

 

voie rapide –
deux pigeons perchés
sur un réverbère
 
 
 
dimanche matin –
un voisin de retour
de la boulangerie
 
 
 
travaux de printemps –
l’abri de jardin tissé
de toiles d’araignées
 
 
 
pluie matinale
de petites flaques
aux joints de la terrasse
 
 
 
premières mesures –
le reflet des projecteurs
sur le bois des guitares

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement