HAÏKUS AU FIL DES JOURS

un choix de mes haïkus pour janvier 2009

Damien GABRIELS

Copyright Damien Gabriels - décembre 2008
mise en ligne : 01/01/2009

 
Des haïkus écrits en décembre puis ...

pas d'étiquette
sur mon kiwi du matin -
je relis mon horoscope



vent sur le canal -
bouteilles plastique et canards
à la dérive



poubelle renversée -
une bande de moineaux
sur le fil électrique



matin de grisaille -
des pelures d'orange
sur le trottoir



pleine lune d'hiver -
les poubelles sagement
alignées



matin de grisaille -
la fumée des cheminées
flotte au ras du ciel

 

 


premier jour d'hiver -
pas un puceron
dans la salade



0:00
l'alarme d'une montre
dans la chambre voisine



campement de caravanes
entre périph' et chantier –
les grues illuminées



vent du pôle Nord -
le chant métallique
des caténaires



labour d'hiver -
une nuée de mouettes
voile le soleil

 

 

 


... quelques haïkus écrits en 2008

et pas encore publiés ici


mi-janvier -
sur la terrasse une plante
avec un ruban rouge



vitre brouillée de pluie -
il cherche
ses lunettes



saules étêtés -
une nappe de fumée
rampe au ras du pré



peupliers au vent -
l’eau du bief couverte
d’écailles de bourgeons



dentelle du rideau -
une flaque piquetée
de gouttes de pluie



bureau de vote -
la semaine de cantine
scotchée sur la porte



péage -
un vol de canards
à contresens



pluie de printemps -
une flaque entre les olives
de la toile cirée



gîte de printemps -
le programme des festivals
de l’été dernier



vent du nord -
la flèche d’une grue pivote
au-dessus des toits



matin d’anniversaire -
une balle magique
dans la boîte de céréales



grondement lointain -
un coup de vent réveille
les coquelicots



tasse de thé vert -
le va-et-vient des fourmis
au bord de la terrasse



nuages d’orage -
le grondement sourd
d’un avion

route des vacances -
le soleil se couche
dans la vitre arrière droite



14 juillet -
une fourmilière
en révolution



un bruissement monte
dans le feuillage des chênes -
une porte claque



de l’ombre d’un pin
à l’ombre d’un autre pin
le vol du papillon



entre moustiquaire
et toile d’araignée
le vide de la baie



dernier jour des vacances -
le vernis écaillé
de ses ongles de pied



livre de vacances -
un moucheron séché
en page 40



matin de rentrée -
un héron cendré se pose
au centre du rond point



matin de feux verts -
et si j’achetais
un billet de loto ?



matin d’automne -
une pelote vert pâle
dans le pot de pollen



deux jours
sans me raser -
combien d’années de plus ?



ce matin d’automne
le soleil ne passe plus
le toit des voisins



bibliothèque -
le soleil passe en revue
le dos de chaque livre




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement