HAÏKUS AU FIL DES JOURS

 un choix de mes haïkus pour décembre 2004

Damien GABRIELS

 

 

volets fermés –
mon reflet dans la vitre

a l’air de mauvais poil

 
 
 
 
il lit un magazine
à l’envers …
mon reflet dans la vitre
 
 
 
 
au long du footing
un haïku travaillé
- et retravaillé
 
 
 
 
du peuplier
une feuille se détache –
ronds sur l’eau
 
 
 
 
à travers la haie
le cimetière aux couleurs
de Toussaint
 
 
 
 
odeur de feu de bois –
sur la table du jardin
une feuille rouge
 
 
 
 
nuit noire –
une lumière s’allume
dans la maison d’en face
 
 
 
 
éclairs de soleil –
une fenêtre qui bat
en haut de l’immeuble
 
 
 
 
dimanche de novembre –
de nouveaux poils blancs
dans ma moustache
 
 
 
 
le bruit
de la rallonge qu’on tire –
heure du repas
 
 
 
 
piste cyclable –
les feuilles mortes glissent
sur les bas côtés
 
rosée d’automne –
à l’angle de la terrasse
le chemin d’un chat
 
 
 
 
un autre matin
d’autres feuilles mortes
le même balayeur
 
 
 
 
nouvelle journée –
une étoile à la fenêtre
de la cuisine
 
 
 
 
bise d’automne –
le chien de mousse allongé
derrière la porte
 
 
 
 
déménagement –
une maison, une vie
en cartons
 
 
 
 
dans les larges mains
du déménageur
la carafe en cristal
 
 
 
 
le soleil a tourné –
le chat s’étire … et s’installe
juste un peu plus loin
 
 
 
 
haie de forsythias –
jusqu’à la dernière feuille
le vent en rafales
 
 
 
 
gelée matinale –
le craquement
des feuilles mortes
 
 
 
 
l’herbe du rond point
couverte de gelée blanche –
un deuxième tour
 
 
Copyright - Damien Gabriels (novembre 2004)



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement