HAÏKUS AU FIL DES JOURS

un choix de mes haïkus pour avril 2004

Damien GABRIELS

soleil de février -
sur la porte de bois brut
une coccinelle
 
 
 
encore debouts
après tous les vents d'hiver
tournesols séchés
 
 
 
sous l'antenne
les tuiles blanches
de fiente
 
 
 
orage nocturne
des nuages s'attardent

au fond des ornières

  

nuage -
mon ombre
éteinte
 
 
 
vagues grises -
la neige s'évanouit
en touchant le sable
 
 
 
vitrine embuée -
devant la boulangerie
l'odeur de pain chaud
 
 
 
bosquet de troncs nus
le soleil levant
en fines lamelles
 
 
 
douceur printanière
les mauvaises herbes poussent

plus vite que les autres

 

 

premiers jours d'avril -
même les moineaux délaissent
nos croûtes de pain
 
 
 
parking en sous-sol
traces de pattes de chat
sur une voiture
 
 

 

vent du nord -
jusqu'au milieu du garage
des feuilles mortes
 
 
 
avant la nuit noire
juste un croissant de lune
et la première étoile
 
 
 
mercredi des Cendres -
parfois d'un nuage plus gris

quelques flocons blancs

 

passerelle -
canal et chemin de halage
vers l'horizon
 
 
 
route du bureau -
tous les forsythias en fleurs
après le week end
 
 
 
temps printanier -
le grincement rouillé
de la balançoire
 
 
 
vent de mars -
la course des nuages

sur l'eau du canal

 

parcourant
des haïkus d'Issa -
l'esprit ailleurs ...
 
 
 
bruissements d'herbes sèches -
à chaque pause du vent
le murmure de l'eau
 
 
 
fil du téléphone
quelques pas de funambule

... sur son ombre

 

 

pluie de printemps -
un chat blotti sur le seuil
de la maison vide



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement