HAÏKUS AU FIL DES JOURS

un choix de mes haïkus pour août 2006

Damien GABRIELS

Une sélection de haikus écrits en juillet sous le ciel de Provence ; la suite pour le mois prochain ...
 

 

 

  l’accent
de la dame du péage –

début des vacances

 
 
 
premier jour des vacances –
ma moustache
au fond du lavabo
 
 
 
voie lactée –
un satellite s’éclipse
derrière les chênes
 
 
 
nuit de demi-lune –
le cri-cri des grillons
berce les étoiles
 
 
 
aube – le soleil
compte les têtes blondes
des pissenlits
 
 
 
chaleur de midi –
un papillon fait halte
dans l’ombre des chênes
 
 
 
caresse du vent –
la fleur et le papillon
frémissent
 
 
 
au souffle du vent
la fleur et son papillon
en cadence
 
 
 
au gré du vent
la liberté
du papillon
 
 
 
une coccinelle
immobile sur ma main –
des fourmis dans les doigts
 
 
 
grondement d’un avion –
cherchant parmi les étoiles
celle qui clignote …
 
 
 
ciel d’orage –
les bruits étouffés
du petit matin
 
 
 
ciel d’orage –
le petit matin
en sourdine
 
pas un souffle de vent –
une mouche patiente
sur la balançoire
 
 
 
samedi de juillet –
trafic chargé sur le chemin
des fourmis
 
 
 
premier café –
un moineau picore les miettes
du repas d’hier
 
 
 
l’ombre rétrécit –
les cigales crient
de plus en plus fort
 
 
 
les voisins aussi
sont assis dans le chemin –
lever de lune
 
 
 
une flamme orange
s’allume sur la colline –
lever de lune
 
 
 
le vent se lève –
une étoile furtive
entre les nuages
 
 
 
château en ruines –
une pierre lustrée
où prendre appui
 
 
 
chaleur d’orage –
sans cesse le bruit
de la tapette à mouches
 
 
 
nos pas sur la route –
de mas en mas
l’aboiement des chiens
 
 
 
la lueur d’un éclair
par l’entrebail des volets –
chaleur suffocante
 
 
 
sur le ballon
oublié sous les chênes
une mue de cigale
 
 
 
lendemain d’orage –
quelques nuages gris-blanc
paressent à l’horizon
 
 
Copyright - Damien Gabriels (juillet 2006)



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement