HAÏKUS AU FIL DES JOURS

Mes haïchtis

Damien GABRIELS

(dernière mise à jour : 01/09/2008)

cloque du soir –
l’brut d’ches pronnes
blettes qui tchett’
 
cloche du soir –
le bruit des prunes
gâtées qui tombent
 
 
tchot’ pleufe –
l’tchant d’ches moviars
à l’brenne
 
petite pluie fine –
le chant des merles
au crépuscule
 
 
premis biaux jours –
su’ l’c’min du canal
des biclos tout neus !
 
premiers beaux jours –
sur le chemin du canal
des vélos flambant neufs !
 
 
vint d’octob’ –
les feulles rat’lées
tcheurent acore in vo
 
vent d’octobre –
les feuilles râtelées
s’échappent à nouveau
 
 
vint d’septimb’ –
les loques de l’semaine
su’ l’corde à buée
 
vent de septembre –
les vêtements de la semaine
sur la corde à linge
 
 
au mitan de l’nut –
l’leune arwète un cop
dins l’majon
 
milieu de la nuit –
la lune jette un coup d’œil
dans la maison
 
 
drache d’octob’ –
ches tchampignons, au moinse
i zont in capiau …
 
averse d’octobre –
les champignons, eux au moins
ont un chapeau
 
 
nut sins leune –
su’ l’route tout frèque
ches leumir’ de l’rue
 
nuit sans lune –
les lumières de la rue
sur l’asphalte mouillé
 
 
vint d’hiver –
l’feumée des c’minées
coutchi su’ ches tots
 
vent d’hiver –
la fumée des cheminées
couchée sur les toits
 
 
ch’glin fermé –
l’cat des vigins i fait
l’tour de l’majon
 
porte fermée –
le chat des voisins fait
le tour de la maison
 
 
voyageux in foufèle –
in coulon pluque des miettes
au mitan du quai
 
voyageurs pressés –
un pigeon picore des miette
au milieu du quai

 souper aux candèles –
l’omb’ d’ches verres dinse
su’ l’nappe du diminche

 
dîner aux chandelles –
l’ombre des verres danse
sur la nappe blanche

 
« i n’est pos mauvais ! »
ouais, mais su’ mes mollets
s’guiffe tout frèque …
 
« il n’est pas méchant ! »
oui, mais sur mes mollets
son museau humide …
 
 
ches is dins l’berdoule
l’afant tcheure à l’ferniète
- l’rue blanque d’neige
 
à peine éveillé
l’enfant court à la fenêtre –
la rue blanche de neige
 
 
cop d’pid au but –
inne gauque dins l’coin
de l’bouque à l’égout
 
coup de pied au but –
une noix dans la lucarne
de la bouche d’égout
 
 
debout à l’ferniète –
du tot de l’baraque du gardin
in moviar m’arwète
 
debout à la fenêtre –
du toit de l’abri de jardin
un merle m’observe
 
 
premis biaux jours –
même ches mouchons n’veul’nt pu d’nos croûtes d’pain
 
premiers beaux jours –
même les moineaux délaissent
nos croûtes de pain
 
 
nut d’pleine leune –
in cat traverse l’rue
tout duch’mint
 
nuit de pleine lune –
un chat traverse la rue
au ralenti
 
 
aub’ d’septimb’ –
dins les majons vigennes aussi ches leumir’ alleumées
 
aube de septembre –
dans les maisons voisines aussi
lumières allumées
 
 
solé du matin –
inne vielle in sarrau bleu
su’ l’pas de s’porte
 
soleil du matin –
une vieille en tablier bleu
sur le pas de sa porte
 
 
au cau sous l’couette –
l’vint souffèle
au coin du tot
 
blottis sous la couette –
le sifflement du vent
à l’angle du toit
 
 
vint d’octob’ –
l’tchien d’mousse arvenu
d’rire l’porte
 
vent d’octobre –
le chien de mousse revenu
derrière la porte

levint les is
d'min lif' -
un caracol
 
levant les yeux
de mon livre -
un escargot 

l’cat au carreau
s’artourne tout d’un cop
… et arwette l’nut
 
le chat à la vitre
se retourne brusquement
… et regarde la nuit
 
 
frigo arfermé –
l’cusène arplonche
dins l’nut
 
frigo refermé –
la cuisine replonge
dans la nuit
 
 
pleuf’ du matin
du qui qu’minche l’ciel ?
du qu’alle finit l’mer ?
 
pluie matinale
où commence le ciel ?
où finit la mer ?
 
 
majon tout seu’
ches aboyaches inroués
de l'« kien méchant »
 
maison isolée –
les aboiements enroués
du « chien méchant »
 
 
solé d’hiver –
des coquillaches et du sab’
dins l’fond des poques
 
soleil d’hiver –
des coquillages et du sable
au fond des poches
 
 
premi cop d’glas –
les coulons du clotchi
inpliss’nt l’ciel
 
premier coup du glas –
les pigeons du clocher
emplissent le ciel
 
 
caïels in tas
au coin de l’terrasse –
tas d’feulles mortes
 
chaises empilées
au coin de la terrasse –
tas de feuilles mortes
 
 
un vol ed'mouchons
s'pose au beau mitan de l'rue
- diminche à midi
 
un vol de moineaux
se pose au milieu de la rue -
dimanche midi
 
 
l'vint d'automne
effeulle l'hayure -
l'gardin des vigins
 
le vent d'automne
effeuille la haie -
le jardin des voisins
 
 
dins l'soir qui vint
les leumires de l'ducasse
d'l'aut' côtchi du port
 
dans le soir qui tombe
les lumières de la foire
de l'autre côté du port
 
 
rintré li aveuque
l’traineux de l'plache
- plus brun qu'mi
 
rentré lui aussi
le mendiant du centre ville
- plus bronzé que moi
 
 
vingt cents dins sin capiau
l'crane tout bronzi
du jeueux d'crincrin
 
vingt cents dans sa casquette
la calvitie bronzée
de l'accordéoniste

 

dins l'poke de s'maronne
l'derni ticket d'mongy
d'avant ches vagances
 
dans la poche de son pantalon
le dernier ticket de bus
d'avant les vacances
 
 
ouvrant l'fernete
pour ruer les milètes -
l'vint de l'mer
 
ouvrant la fenêtre
pour jeter les miettes -
le vent de mer
 
 
breume à l'vèpe -
inne benne d'bétraches
s'arvint in groulant
 
brume du soir –
un tombereau de betteraves
s'éloigne en grondant
 
 
drache d'septimb' -
l'glin du gardin
crinche pus fort
 
averse de septembre -
la porte du jardin
grince plus fort
 
 
vint du bord du soir -
les brus de l'ducasse
in rafales
 
vent du soir -
les bruits de la ducasse
en rafales
 
 
co d'tonnerre -
l'ferniète
tronne
 
coup de tonnerre -
la fenêtre
tremble
 
 
nos pas su l'pavé -
d'cinse in cinse
les aboyaches d'ches kiens
 
nos pas sur la route -
de ferme en ferme
l'aboi des chiens
 
 
haïchti in suspens -
l'vin cau arsèche les mots
au bout de m'pleume
 
haïchti en suspens -
le vent chaud sèche les mots
au bout de ma plume
 
 
descint' in roue lib' -
des moukerons dins l'poke
de m'kemige
 
descente en roue libre -
des moucherons dans la poche
de ma chemise
 
 
pikète de l'jou -
m'ombe s'muche
dins celle du gauquier
 
pointe du jour -
mon ombre se fond
dans celle du noyer
 
 
sérant les batantes ...
euvant les batantes ...
moukes à mié dins les picholis
 
fermant les volets ...
ouvrant les volets ...
les abeilles sur les pissenlits
 
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement